Dec. 18, 2021

Gare aux chatbots trop humains (Laurence Devillers)

Robots, chatbots, assistants virtuels... Attention à ces "robots émotionnels" qui risquent de fausser notre perception de la réalité, estime la chercheuse Laurence Devillers.


La chercheuse Laurence Devillers (Sorbonne Université) travaille sur les robots et sur le "nudge" (influence inconsciente) qu'ils peuvent induire sur nos comportements.

Un exemple : la possibilité de converser avec un proche décédé via une IA. Elle estime que nous risquons de nous attacher exagérément à ces "robots émotionnels" qui semblent de plus en plus humains.

Laurence Devillers plaide pour une prise en compte officielle de ces nouvelles interactions, à la fois, par les utilisateurs et par les concepteurs. 

 

 

❤️ Monde numérique vous plaît ? Notez l’émission sur Apple Podcasts 

Laurence Devillers Profile Photo

Laurence Devillers

Chercheuse

Chercheuse en IA au CNRS
Professeur à Sorbonne Université,
Titulaire de la chaire sur le « nudge des agents affectifs »
Livres :
• Les robots émotionnels
• Des robots et des hommes
• Vague IA à l'Elysée