Jan. 9, 2023

[CES23] Le récap en moins de 15 minutes

[CES23] Le récap en moins de 15 minutes

Que faut-il retenir du CES de Las Vegas ? Dans cet épisode bonus, je vous livre mon point de vue sur cette édition 2023 et on jette un coup d'œil sur 25 innovations qui ont retenu mon attention.


Le CES 2023 était un grand cru et confirme sa place de plus grand salon high-tech du monde. Pour autant, pas de révolution technologique et toujours un déballage de technologies en tout genre. Voici ma sélection d'innovations marquantes dans les domaines suivants : télévision, informatique, domotique, robotique, santé, mobilité, métavers, environnement sans oublier les inclassables du salon. Un résumé express pour avoir une vue d'ensemble de cette édition 2023. Bonne écoute !


🎧 Vous aimez la tech ? Écoutez la série spéciale Tech de rupture

Transcript

 

Le CES de Las Vegas avait lieu du 5 au 8 janvier. C’est l’heure de faire un bilan de cette édition 2023.

 

Sur la forme, on peut dire que ce CES 2023 était un grand cru. C’était le CES de la reprise, après 2 années compliquées dues à la crise Covid. Le salon a refait le plein d’exposants, de visiteurs et d’innovations. Sur le fond, ce n’était pas pour autant un CES révolutionnaire. Pas ou peu de produits réellement innovants. Pas de virage stratégique de la tech mais une évolution tranquille des technologies existantes. Du côté de la French Tech, ces start up françaises de technologie, mobilisation inférieure en nombre aux années précédentes mais des exposants mieux sélectionnés et plus à la hauteur de l’événement. On sent que le tri a été fait.

 

Le CES confirme sa place de plus grand salon high-tech mais aussi son côté un peu foire où équipementiers automobiles côtoient des fabricants de téléviseurs, d’exosquelettes, de fauteuils massant ou autres gadgets variés. Jadis, le CES annonçait ce que vous auriez envie d’acheter pour équiper votre maison l’année suivante. Télé, magnétoscope, chaine hi-fi. Aujourd’hui, c’est un déballage de technologies en tout genre, allant de bracelets connectés aux tracteurs autonomes en passant par les applications pour le télétravail. On retrouve d’une année sur l’autre des produits qui ne semblent exister qu’au CES, comme ces peluches à piles ridicules qui remuent la queue ou ces distributeurs automatiques de croquettes pour chats qui laissent assez songeur. Bref, il y a de tout au CES. Petit tour d’horizon de ce qui nous a marqué cette année.

 

Télévision

 

  1. Du côté des écrans et des téléviseurs, qui reste un secteur important au CES. J’ai bien aimé le concept de téléviseur sans fil de LG. Sans fil pas tout à fait car il faut bien un câble pour l’alimentation, qui est dissimulé dans le pied de l’appareil, mais toute la connectique pour les contenus, elle, est déportée dans un boitier qui communique sans fil avec l’écran. On peut l’éloigner jusqu’à 10 mètres. Ce qui permet de cacher dans un coin du salon toutes les box et autres consoles disgracieuses pour ne conserver que l’écran, par exemple au-dessus d'une cheminée ou même pas forcément collé à un mur, sans les amas de fils et accessoires disgracieux.

 

  1. Mieux encore : le téléviseur totalement sans fil grâce à des batteries intégrées qui lui fournissent jusqu’à 6 heures d’autonomie. Pratique pour sortir la télé dans le jardin un soir d’été, par exemple. Mis au point par une startup de la Silicon Valley, Displace, qui sera commercialisé au prix de 3000 dollars.
    (RECTIF : l'autonomie serait en fait d'1 mois sur une seule charge avec une utilisation de 6h/jour.)

 

Informatique

 

  1. Côté informatique. On a pu voir de drôles de PC portables signés Lenovo, moitié PC - moitié tablette, avec des écrans qui se déplient pour offrir une plus grand surface d’affichage.

 

  1. C’est aussi un peu le concept de l’écran Flex Hybrid de Samsung. Un écran qui se déplie et se déroule. On passe ainsi de 10,5 à 12,4 pouces, selon ses besoins. Pas disponible encore sur des ordinateurs portables mais peut-être un jour, selon Samsung.

 

  1. Parmi les choses qui sortent de l’ordinaire, un mot de la startup française Miraxess qui présente depuis plusieurs années au CES un système intéressant pour utiliser son smartphone en tant qu’ordinateur afin de bénéficier de toute la puissance des mobiles modernes sans avoir besoin d’acheter en plus un ordinateur. Il faut quand même un appareil qui ressemble à un ordi portable mais qui n’est en fait qu’un écran et un clavier très basique, léger, pas cher. Cela permet de faire tourner Windows ou Linux. La préoccupation est aussi environnementale, selon Miraxess. Il s’agit d’inciter à produire moins d’ordinateurs.

 

Domotique

 

La domotique – c'est-à-dire La maison connectée ou « smart Home » – est traditionnellement un sujet important au CES.

 

  1. Dans ce domaine, Samsung a dévoilé un petit boitier baptisé Smarthings Station, un hub de connexion pour objets connectés à la maison. Compatible Matter, il permet de faire communiquer des ampoules avec des détecteurs d’ouverture de portes ou des thermostats, par exemple, et de créer des scénarios. C’est ce que qu’on appelle une box domotique. L’appareil fait également office de chargeur sans fil pour les téléphones portables.

 

  1. Un produit de sécurité intéressant aperçu sur le stand d’une start up de la French Tech, Artifeel : une alarme de porte autonome à intelligence artificielle. Pas de contacteurs comme sur les alarmes traditionnelles mais un système qui « reconnait » les intrusions. Par exemple, si un voleur donne des coups sur votre porte, ce n’est pas comme si c’est vous qui tournez la clé, et alors l’alarme se déclenche. Connecté en 4G, l’appareil peut même prévenir par une notification sur votre téléphone portable.

 

Robotique

 

Côté robots, le CES 2023 a livré sa fournée habituelle de joujoux plus ou moins surprenants. On attend toujours le robot humanoïde à tout faire qui malheureusement tarde à voir le jour.

 

  1. En attendant, on a pu découvrir de nouveaux robots serveurs, équipés de plateaux, qui circulent de manière autonome et peuvent transporter des plats, par exemple, dans des restaurants ou dans des aéroports. (Vous êtes sur le point d’embarquer et vous n’avez pas le temps d’aller vous acheter un sandwich car c’est trop loin de la porte d’embarquement. Pas de problème, vous le commandez au robot qui vous l’apporte sur un plateau. Cela commence à être testé dans quelques aéroports américains.)

 

  1. Moins sexy, mais sans doute bien plus utile, le robot nettoyeur de canalisation de la société française Acwa. Un engin de 90 cm de long qui se déplace comme un serpent pour examiner les tuyaux sous la chaussée afin de détecter et réparer les fuites d’eau. Quand on sait que 30% de l’eau transportée serait perdue à cause des fuites, on comprend que cette innovation ait pas mal intéressé les visiteurs.

 

Santé

 

L’un des gros morceaux du CES 2023, et l’un des plus intéressants, était incontestablement le sujet de la santé connectée et les objets tech au service de la santé. Avec des technologies beaucoup moins gadgets que les années précédentes. On quitte le domaine du bien être pour entrer dans le véritable suivi médical.

 

  1. On citera notamment la marque française Withings qui a présenté son insolite analyseur d’urine pour la maison. Un petit galet que l’on pose dans la cuvette de toilette et qui peut renseigner au quotidien sur la santé d’un membre de la famille. Détecter des maladies ou encore la période d’ovulation pour les femmes. L’ergonomie est sans doute encore perfectible mais cela confirme la philosophie de Withings consistant à offrir de plus en plus d’outils pour suivre sa santé au quotidien de manière simple et transparente, afin de prévenir plutôt que guérir les maladies.

 

  1. Intéressante également : cette technologie développée par la startup française I-Virtual qui permet de savoir si vous êtes en bonne santé à l’aide d’un simple selfie vidéo. En quelques secondes, le programme capte votre fréquence cardiaque, votre niveau de stress et d’autres paramètres, en analysant les flux sanguins sous la peau du visage. Une innovation destinée notamment aux plateformes de télémédecine pour permettre aux médecins d’établir des diagnostiques à distance.

 

  1. En matière de santé, la technologie permet aussi d’aller beaucoup plus loin. Comme cet implant cérébral, développée par l’établissement Clinatec de Grenoble, et issu des recherches du CEA, visant à ralentir la maladie de Parkinson. Une fibre optique insérée au centre du cerveau par un chirurgien qui envoie de la lumière sur une zone en particulier afin de traiter la maladie. Dans le futur, cette technologie pourrait aussi aider à combattre la maladie d’Alzheimer.

 

  1. Enfin, la santé connectée, c’est aussi la marque Neurrogena qui va lancer un service de vitamines sur mesure. Vous vous vous rendez sur un site Web. Vous scannez votre visage et vous recevez ensuite à la maison des pastilles de vitamines imprimées en 3D censées correspondre exactement à vos besoins.

 

Mobilité

 

Le CES, c’est aussi, de plus en plus, un véritable salon de l’auto, ou en tout cas, un salon qui s’intéresse à toutes les mobilités.

 

  1. Ainsi, on a pu revoir la voiture BMW qui change de couleur, déjà dévoilée l’an dernier. Grâce à un film à base d’encore électronique recouvrant la totalité de la carrosserie, l’allure du véhicule se transforme, avec des motifs décoratifs variés et des teintes variant du gris au bleu. En réalité, il s’agit plus d’une animation de foire pour attirer du monde sur le stand que d’un véritable projet pour le futur.

 

  1. Peugeot a présenté un concept car très remarqué. Une voiture du futur qui ferait la part belle aux loisirs à bord avec une immense surface vitrée et un volant étonnant ressemblant à un guidon de pilotage rectangulaire. Là encore, plus un délire de designers et d’ingénieurs qu’un véritable projet de véhicule pour le futur.

 

  1. Intéressant : les voitures à panneaux solaires. Des cellules photovoltaïques dissimulées dans le toit et le capot afin de produire de l’énergie solaire en roulant. Le constructeur néerlandais Lightyear a dévoilé une voiture à panneaux solaires dont le prix devrait tomber à 40 000 dollars, ce qui serait une vraie rupture. Même si cela ne permet de générer que 1 kWh, c'est-à-dire de quoi compléter une recharge sur une borne mais pas de la remplacer.

 

  1. Sony a présenté à nouveau son concept de véhicule électrique bourré de high-tech. Sony, dont ce n’est pourtant pas du tout le métier, avait choisi de n’exposer cette année aucun téléviseur pour se concentrer sur la Playstation et sur ce véhicule dont c’est la troisième version. Avec une promesse : celle de lancer pour de bon la fabrication à partir de 2024 en collaboration avec Honda. On peut en déduire, soit, que Sony part vers de nouveaux horizons, soit, que le fabricant japonais va tellement mal et que tous les coups sont permis pour exister médiatiquement.

 

  1. Toujours au rayon de ce qui roule, un mot des gigantesques et monstrueux engins agricoles des marques John Deer et Caterpillar qui ont fasciné les visiteurs. Pourquoi ce type de machines dans un salon consacré aux technologies ? Parce que ces engins sont bourrés de technologie et peuvent notamment fonctionner sans chauffeur comme des voitures autonomes.

 

  1. A l’opposé, pour la mobilité « douce et individuelle » comme on dit, une startup française a fait le show avec ses rollers électriques. Plus besoin de pousser sur les cuisses pour avancer, il suffit d’appuyer sur la télécommande. On frémit d’avance en imaginant ce type de moyen de locomotion sur les trottoirs parisiens déjà envahis par toutes sortes d’engins roulants de plus en plus dangereux pour les piétons.

 

  1. Enfin, la mobilité c’est aussi pour les personnes handicapées avec ce fauteuil roulant électrique gyroscopique qui monte les escaliers. Le concept n’est pas nouveau mais il s’améliore. Attention, on est sur un produit à environ 30 000 dollars.

 

Metavers

 

  1. Le metaversétait présent au CES de Las Vegas. Metavers, minivers et autres multivers. Moins ludiques que le projet de Mark Zuckerberg, on parle plus d’outils de travail collaboratif en environnements 3D destinés aux entreprises.  

 

  1. D’ailleurs, côté réalité virtuelle, la marque HTC a présenté son nouveau casque de réalité mixte, le XR Elite, plus léger que les précédents, qui sera vendu environ 1400 euros. Mais HTC, pionnier du secteur, est-il encore un acteur qui compte dans ce domaine aujourd’hui ?

 

Environnement

 

Le CES 2023 avait pour thème officiel « La tech pour un monde meilleur ». Allusion au réchauffement climatique et à toutes les formes de pollution et d’atteintes à l’environnement. La démarche est louable et certaines entreprises semblent avoir entendu le message. Samsung, par exemple, a largement insisté sur ses efforts pour réduire son empreinte environnementale, notamment en transformant son packaging et le choix de ses matières première. Les exposants Français se montrent aussi très sensibilisés à ce sujet. Pas mal d’innovations semblent tournées vers cet objectif. Pour autant, chaque fois que l’on arrive aux Etats-Unis et que l’on constate la gabegie d’énergie ou de carburant. La débauche de matières plastique ou de cartons non recyclés qui débordent des poubelles, on se dit que nos modestes efforts d’européens pour tenter d’épargner un peu la planète risquent de ne pas servir à grand-chose.

 

Inclassables

 

Et on termine par les inclassables et les insolites du salon (mais pas les plus idiots)

 

  1. Pour les curieux qui aiment observer les étoiles, la startup marseillaise Unistellar a présenté la nouvelle version de son télescope connecté ; le télescope grand public le plus puissant du monde, selon ses concepteurs. Un appareil qui se pilote depuis une application sur smartphone ou tablette, ce qui permet de cibler facilement les objets célestes que l’on souhaite observer. Un joujou vendu 2500 euros

 

  1. L’un de mes coups de cœur est un produit venant de Toulouse : le masque de confidentialité Skyted pour passer des appels téléphoniques sans être entendu par son entourage. Pas très beau, très gros, mais efficace car à 10 cm les conversations deviennent inaudibles. Idéal pour les centres d’appels ou encore pour les appels téléphoniques, notamment professionnels, dans le train ou demain dans l’avion. Avec Bluetooth intégré, comme une oreillette pour téléphone portable, le produit sera vendu 400 euros.

 

  1. On termine par une touche de glamour avec deux innovations du géant français des cosmétiques L’Oreal: un applicateur de rouge à lèvres à stabilisateur pour permettre aux personnes affectées de troubles de mouvement de mains, notamment les malades de Parkinson, d’accéder au maquillage et s’appliquer du rouge à lèvres. Et puis, autre innovation : une imprimantes à sourcils. Vous choisissez un motif et l’appareil vous dessine de gros sourcils par-dessus les vôtres, avec correcteur de trajectoire intégré et une encre spéciale qui tient 2 jours.